Semaine de sensibilisation aux cancers de la tête et du cou

Les cancers de la tête et du cou, largement méconnus.

Méconnus du grand public, les cancers de la Tête et du Cou demeurent trop souvent diagnostiqués tardivement. Chaque année, on dénombre environ 900 000 nouveaux cas de cancers de la Tête et du Cou dans le monde dont 300 000 aux États-Unis et dans l‘Union Européenne.

Pour 90 % des patients au moment du diagnostic, il s’agit alors d‘un cancer primaire et pour 10 % d’un cancer métastatique. Cependant, un délai trop long entre les premiers symptômes et les traitements diminue considérablement les chances de guérison.

    Les symptômes les plus fréquents dans les cancers de la tête et du cou sont :
  • Difficulté et/ou douleur en mastiquant ou en avalant
  • Aphte, tache blanche ou rouge dans la bouche
  • Nez bouché ou saignement
  • Douleur au niveau de la langue
  • Grosseur dans le cou (ganglions)
  • Mal de gorge ou enrouement

Pour la 9ème année, l’association de patients Corasso participe à une campagne de sensibilisation : mieux faire connaître les symptômes au plus grand nombre afin d’aider à l’optimisation du diagnostic et de la prise en charge.

Pour en savoir plus

www.makesensecampaign.eu

La radiothérapie reste le traitement de base des cancers de la tête et du cou, mais il est nécessaire de proposer de nouvelles alternatives.

Les estimations montrent que 70 à 80 % des patients atteints d’un cancer de la Tête et du Cou recevront une radiothérapie. Cependant, d‘importants besoins médicaux non satisfaits subsistent encore chez ces patients, en particulier en ce qui concerne le contrôle local (destruction d’une tumeur primaire), le contrôle systémique (destruction des tumeurs métastatiques), la toxicité des traitements ou la combinaison des trois.

Plus de la moitié des cancers de la Tête et du Cou comprennent de larges tumeurs primaires pouvant envahir les structures sous-jacentes et/ou se propager aux ganglions régionaux. Le traitement de ces formes localement avancées de la maladie nécessite des mesures agressives et concertées. En raison des comorbidités et des toxicités potentielles associées au traitement, les patients âgés et fragiles n’ayant pas pu avoir recours à la chirurgie ou à la chimiothérapie, disposent d’un nombre très limité d‘options thérapeutiques en dehors de la radiothérapie.

Nanobiotix a pour objectif d’améliorer significativement le traitement par radiothérapie grâce à NBTXR3, son « radioenhancer » (amplificateur de radiothérapie ), potentiellement premier d’une nouvelle classe de traitements.

NBTXR3 est un nouveau produit en oncologie, potentiellement le premier de sa catégorie, composé de nanoparticules d'oxyde d’hafnium cristallisées et stériles en suspension aqueuse. NBTXR3 est administré par injection intra tumorale unique et activé par radiothérapie. Le mécanisme d'action physique du produit est conçu pour induire la mort des cellules tumorales dans la tumeur injectée lorsqu'il est activé par radiothérapie, déclenchant ensuite une réponse immunitaire adaptative et une mémoire anticancéreuse à long terme. Compte tenu du mécanisme d'action physique, Nanobiotix pense que NBTXR3 pourrait être adapté à toutes les tumeurs solides pouvant être traitées par radiothérapie et à toutes les combinaisons thérapeutiques, en particulier les inhibiteurs de checkpoints.

NBTXR3 est évalué principalement dans le carcinome épidermoïde de la tête et du cou localement avancé (LA-HNSCC). L'étude de phase I d'escalade et d'expansion de dose réalisée par Nanobiotix a montré des données de tolérance favorables et des signes précoces d'efficacité ; l’initiation d’une étude mondiale d’enregistrement de phase III est prévue en 2021.

Pour en savoir plus sur les défis quotidiens des patients souffrant d’un cancer de la tête et du cou. Consultez la vidéo de Sabrina Le Bars, présidente de l’association de patients Corasso (www.corasso.org) :

Sabrina Le Bars

ASSOCIATION DE PATIENTS CORASSO

Vidéo en collaboration avec l’association Corasso

Français