Nanophysique & Beyond

Les nanotechnologies appliquées à la médecine

La nanomédecine est l’utilisation des nanotechnologies pour le développement d’applications de rupture dans le domaine de la santé. Ces applications sont rendues possibles grâce à l’exploitation des propriétés physiques, chimiques et biologiques des matériaux à l’échelle nanométrique (10-9 m) et autorisent ainsi des approches très novatrices. La nanomédecine ouvre la possibilité de détecter plus tôt certaines maladies et d’améliorer de façon drastique le diagnostic (in vivo et in vitro), les thérapies et les approches de médecine régénératrices.

Les produits de nanomédecine sont strictement soumis à la même réglementation que les dispositifs médicaux et médicaments classiques. Ils doivent faire l’objet d’une caractérisation, d’une évaluation de leur potentielle toxicité et de plusieurs phases d’essais cliniques avant de pouvoir obtenir l’Autorisation de Mise sur le Marché délivrées par les autorités compétentes.

Dans les années à venir, un nombre croissant de patients bénéficieront de produits issus de la nanomédecine, et cela pourrait avoir un impact considérable sur la santé, et ce à l’échelle mondiale.

La nanomédecine appliquée au cancer

Le cancer est une cause majeure de mortalité dans le monde et son incidence augmente de façon constante depuis 1980. Dans le monde occidental et aux Etats Unis, le cancer est la seconde cause de mortalité après les maladies cardiovasculaires. Ce phénomène alarmant est de plus en plus constaté dans les pays en développement.
L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) prévoit 13 millions de nouveaux cas de cancer en 2030. Plus de 90% des décès liés au cancer surviennent à la suite de l’expansion des cellules malignes aux organes vitaux, un processus appelé métastase.

Les principaux traitements du cancer sont la chirurgie, la radiothérapie et la chimiothérapie. Ces traitements peuvent être utilisés seuls ou en combinaison avec d’autres approches.

Les principaux objectifs des programmes de diagnostic et de traitement anticancéreux sont de guérir les patients, de prolonger leur durée de vie et de leur assurer la meilleure qualité de vie possible. Le pronostic de plusieurs cancers a changé du fait des améliorations thérapeutiques réalisées au cours de ces dernières décennies. Même si l’introduction de nouvelles options thérapeutiques a permis d’améliorer le pronostic des patients atteints de cancer au cours des dernières années, cette maladie représente toujours un défi médical important.

Le taux de réussite des différentes options thérapeutiques varie considérablement d’un cancer à l’autre (rémission complète, réponse partielle, ou pas de réponse du tout). En outre, une grande variété d’effets indésirables, tels que douleurs, infections, problèmes de coagulation sanguine, perte des cheveux, toxicité rénale, fatigue, nausées et bien d’autres peuvent malheureusement être redoutés.

L’objectif principal est de réduire les importants besoins médicaux non satisfaits existants, en développant de meilleures stratégies thérapeutiques fondées sur les nanomédecines, afin d’obtenir des traitements du cancer plus efficaces et moins toxiques et permettre aux patients de vivre plus longtemps et cela en meilleure santé.

Français