Essais cliniques

La radiothérapie est l'une des méthodes les plus courantes de traitement du cancer. Plus de 60 % des patients atteints de cancer sont traités par radiothérapie au cours de leur prise en charge thérapeutique. La radiothérapie ainsi que la chirurgie font partie des options thérapeutiques pour traiter localement les cancers, permettant d’améliorer le pronostic de nombreux patients.

Cependant, alors que la radiothérapie peut-être un traitement efficace, son efficacité peut être limitée pour certains patients car la dose nécessaire pour détruire le tissu tumoral peut endommager les tissus sains environnants.

Pour répondre à cette limitation et à ce besoin non couvert, Nanobiotix a développé NBTXR3, un radioenhancer, composé de nanoparticules d'oxyde d’hafnium. NBTXR3 a été, conçu pour détruire les tumeurs lorsqu'il est activé par la radiothérapie. Les données cliniques suggèrent que lorsque NBTXR3 est activé, il multiplie jusqu'à neuf fois l'énergie absorbée par la radiothérapie et augmente la dose délivrée, induisant la destruction du tissu tumoral sans augmenter les dommages aux tissus sains environnants.

Le mécanisme d'action de NBTXR3 est basé sur des principes physiques, plutôt que biologique ou chimique. En théorie, grâce à son mécanisme d'action physique, cela signifie que ses effets devraient être applicables à tous les types de tumeurs solides.

Nous pensons que le NBTXR3 activé par la radiothérapie pourrait devenir une nouvelle option thérapeutique pour traiter le cancer, ce qui pourrait aider des millions de patients. Un marquage CE européen pour le traitement du sarcome des tissus mous localement avancé a été obtenu le 4 Avril 2019 avec une validité de 5 ans dans 27 pays européens. NBTXR3 est actuellement évalué dans 14 essais cliniques dont 7 actifs dans 6 indications différentes. En 2019, la FDA américaine a accordé la désignation “Fast Track » à l'évaluation de NBTXR3 activé par la radiothérapie, avec ou sans cetuximab, pour le traitement des patients atteints d'un carcinome épidermoïde de la tête et du cou localement avancé, non éligibles à une chimiothérapie à base de platine, permettant à NBTXR3 de faire l'objet d'une approbation accélérée et d'un examen prioritaire.

Mode d’action


NBTXR3, est composé de nanoparticules d'oxyde d’hafnium. Ces nanoparticules sont de forme sphérique, ont une taille moyenne d'environ 50 nanomètres. NBTXR3 est injecté directement dans une tumeur maligne avant une session de radiothérapie. Son mécanisme d'action physique, sa taille, sa forme et sa charge de surface sont conçus pour une absorption efficace par les cellules tumorales. Une fois injectées dans la tumeur, les nanoparticules s'accumulent dans les cellules cancéreuses sous forme de cluster grâce à leurs propriétés uniques tout en restant inertes (inactives).

Le mécanisme d'action physique de NBTXR3 est basé sur son interaction avec les rayonnements ionisants (le type de rayonnement utilisé dans la radiothérapie qui active NBTXR3). Les données cliniques suggèrent qu'une fois activé, NBTXR3 augmente l'énergie absorbée par la radiothérapie et améliore la dose délivrée. En augmentant la dose de radiothérapie sur une tumeur solide, NBTXR3 induit une mort significative des cellules tumorales sans augmenter les dommages aux tissus sains environnants.

Les rayonnements ionisants peuvent être appliqués aux nanoparticules NBTXR3 de manière répétée car elles retournent à leur état inactif après chaque exposition au rayonnement. Plusieurs traitements de radiothérapie peuvent être administrés à une tumeur qui a reçu une seule injection de NBTXR3.

Nos études précliniques, ont permis d’observer que NBTXR3 activé par les radiations déclenchait la destruction des cellules métastatiques via l'activation d’une réponse immunitaire anti-tumorale. Sur la base de ces observations, nous pensons que NBTXR3 peut amorcer la réponse immunitaire pour rendre les tumeurs plus susceptibles d'être reconnues par le système immunitaire d'un patient.
Français