Rechercher Fr/En

Scientists Changer de catégorie

Bring nanophysics at the heart of the cell

Scroll to list

La technologie NanoXray

Les limites de la radiotherapie

La radiothérapie est largement utilisée dans la plupart des indications d’oncologie. Plus de 60% des patients atteints de cancer reçoivent un traitement par radiothérapie à une étape de leur parcours de soin. Avec la chirurgie, la radiothérapie est le traitement local du cancer par excellence, et permet d’améliorer le pronostic vital de beaucoup de patients.

Cependant, il existe encore d’importantes limitations à la radiothérapie, en raison des dommages qu’elle peut causer aux tissus sains environnants une tumeur. Dans ces circonstances, de nombreux patients atteints d’un cancer reçoivent une dose insuffisante pour détruire efficacement la tumeur.

Changer l’efficacité de la radiothérapie pour augmenter l’efficacité générale du traitement du cancer

Pour répondre à ces importants besoins médicaux non-satisfaits, Nanobiotix via sa plateforme de produits NanoXray, ambitionne d’accroître l’efficacité de la radiothérapie en augmentant la dose d’énergie absorbée, sans augmenter la dose reçue par les tissus sains environnants.

Cette approche thérapeutique totalement innovante est fondée sur des principes physiques plutôt que biologiques ou chimiques.

NanoXray vise potentiellement à adresser tous les types de cancers traités par radiothérapie

Notre but est de développer un nouveau standard de soin en transformant la radiothérapie en radiothérapie associée aux nanoparticules et potentiellement aider des millions de patients.

Nanobiotix mène un vaste programme de développement clinique global avec son produit leader NBTXR3, actuellement en essais cliniques dans 7 indications en Europe, aux Etats-Unis et en Asie : un essai d’enregistrement de phase II/III dans le Sarcome des Tissus Mous (STM), des essais de phase I/II dans les cancers de la Tête et du Cou, dans les cancers du Foie, dans le cancer de la Prostate et en Asie via son partenaire, PharmaEngine dans le cancer du Rectum et les cancers de la Tête et du Cou, traités par radiothérapie plus chimiothérapie.

00
Les nanoparticules NanoXray

Ces nanoparticules sont constituées d’un cœur inorganique d’oxyde d’hafnium (HfO2) cristallisé. Les nanoparticules ont une taille moyenne de 50 nanomètres (environ 3 000 fois plus petit que le diamètre d’un cheveu), ce qui leur permet d’entrer dans les cellules cancéreuses pour générer leur efficacité.

La caractéristique la plus importante de HfO2 est sa densité électronique élevée permettant l’absorption d’énergie délivrée par les rayons X.

HfO2 est un nanomatériau inerte d’un point de vue biologique et chimique présentant un bon profil de sécurité comme l’ont montré les études précliniques et cliniques.

Mode d’action des nanoparticules NanoXray

Une fois injectées au cœur de la tumeur, elles pénètrent dans les cellules cancéreuses grâce à leur taille spécifique et leur revêtement de surface particulier. Une fois dans la cellule, ces nanoparticules absorbent les rayons ionisants délivrés par la radiothérapie, et démultiplient son effet localement.

L’efficacité de cette radiothérapie s’en trouve ainsi amplifiée alors même que la dose de rayons X ayant traversé les tissus sains est restée inchangée.

Les nanoparticules ne sont actives que lorsque la radiothérapie est appliquée.

NanoXray, une technologie de rupture, dans la continuité des pratiques médicales

NanoXray nécessite une injection unique avant le début des séances de radiothérapie et n’exige pas de changements dans les procédures de chirurgie ou de radiothérapie. NanoXray est totalement compatible avec les équipements existants dont disposent la quasi-totalité des établissements hospitaliers dans le monde entier.

Plusieurs combinaisons sont concevables : avec la chimiothérapie, les anticorps monoclonaux ou d’autres approches thérapeutiques comme l’immuno-oncologie.